NIEUW! Maak in een handomdraai je eigen Canon.

Over Mijn Canon

658–739 Tijd van monniken en ridders

Willibrord

Diffusion du christianisme

En 690, Willibrord, un moine anglais venu de Northumbrie, débarque à l'ancienne embouchure du Rhin où se trouve actuellement Katwijk, sur la côte de la mer du Nord. Il voulait s'investir avec un groupe de collègues dans la diffusion du christianisme sur le territoire des Frisons. Ceux-ci peuplaient le littoral allant de l'Escaut occidental à Dokkum. Leur territoire bordait celui des rois francs qui avaient adopté la religion chrétienne sous le roi Clovis deux siècles plus tôt. La ville portuaire de Dorestad et la colonie d'Utrecht se trouvaient dans la zone frontalière. Il ne s'agissait pas d'une frontière fixe, car à chaque guerre entre les Frisons et les Francs, les Frisons se déplaçaient un peu vers le sud ou les Francs un peu vers le nord. Lors d'une période faste pour les Francs, un roi franc avait fait construire en 630 la première petite église à Utrecht, à l'endroit de la cathédrale actuelle, mais elle a été ravagée peu de temps après par les Frisons.

Les prédécesseurs de Willibrord avaient pu constater que la conversion des païens frisons n'était pas une tâche facile. Voilà pourquoi Willibrord a d'abord cherché du soutien. Il a rendu visite quelques fois au maire du palais franc et au pape à Rome. Ce dernier l'avait nommé archevêque des Frisons. En 696, Willibrord s'est établi à Utrecht. Il y a reconstruit l'église ravagée par les Frisons et il a ordonné d'ériger une nouvelle église vouée à Saint-Sauveur, autrement dit le Christ.

Depuis Utrecht, des missionnaires ont ensuite pénétré en territoire frison. Avec succès, car à la mort de Willibrord en 739, la nouvelle croyance prenait le dessus au littoral. Dans le reste du territoire frison, ils rencontraient une résistance farouche. La noblesse locale voyait les missionnaires comme des hommes de main des Francs et elle restait attachée à de vieilles coutumes et d'anciens dieux, comme Odin et Thor. Cette résistance ne sera anéantie qu'à la fin du viiie siècle par les armes des Francs.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.