NIEUW! Maak in een handomdraai je eigen Canon.

Over Mijn Canon

47 à 400 environ Tijd van Grieken en Romeinen

Limes romain

À la frontière de l’Empire romain

Il y a 2000 ans, la frontière du gigantesque Empire romain traversait les Pays-Bas. De Xanten (Allemagne) à Katwijk (Hollande-Méridionale) en passant par Utrecht et Alphen-sur-Rhin, le Rhin formait le limes, mot latin qui désigne la frontière. Aux yeux des Romains, le monde civilisé s'arrêtait au nord du fleuve. C'est là que vivaient les peuples d'origine germanique et celte, parmi lesquels les Frisons et les Saxes. Le Rhin ne constituait d'ailleurs pas uniquement la frontière, c'était également une voie de transport importante pour les Romains. Les provisions étaient amenées et expédiées par bateau.

Le long du Rhin, les Romains construisaient des tours de garde et des camps militaires à distance régulière les uns des autres afin de défendre leur territoire contre des invasions ennemies venues du nord. La plupart de ces camps étaient adaptés à quelques centaines de militaires, mais près de Nimègue s'élevait un camp qui pouvait abriter deux légions de 6 000 hommes. La présence de ces soldats romains bien entraînés, avec leur jupe, leur casque brillant, leur bouclier et leur glaive a probablement fait une grande impression sur les populations locales. De plus, l'introduction de l'architecture romaine a radicalement changé l'environnement.

Au sud de la frontière, donc en territoire romain, habitaient entre autres les Bataves. Ils vivaient en paix avec les Romains et beaucoup de Bataves servaient dans l'armée romaine. Mais en 69 apr. J.-C., ils se sont révoltés contre les Romains, profitant des émeutes qui avaient éclaté dans tout l'empire après la mort de l'empereur Néron. Leur meneur était Julius Civilis, un Batave qui servait depuis 25 ans déjà dans l'armée romaine. Pendant un moment, la révolte semblait sur le point d'aboutir, mais après quelques mois, les Romains ont fini par venir à bout des Bataves. Julius Civilis n'est parvenu à rien. Toutefois, il a été vénéré comme un vrai héros des siècles plus tard. Des érudits du xvie siècle ont prétendu que les Bataves s'étaient révoltés par amour de la liberté et voilà pourquoi ces guerriers devraient être considérés comme les vrais ancêtres des Néerlandais. Cela en dit plus sur ces érudits que sur les Bataves.

Au iiie siècle, le nombre d'invasions germaniques a considérablement augmenté. Finalement, les Romains se sont retirés derrière les Alpes. Différents lieux néerlandais le long du Rhin remontent à l'époque romaine, comme on peut le voir sur une copie du Moyen Âge d'une vieille carte romaine. On fait encore régulièrement de nouvelles découvertes lors de fouilles archéologiques. C'est ainsi qu'une tour de garde et deux bateaux ont été retrouvés lors de la construction du nouveau quartier « Leidsche Rijn » à Utrecht.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.