NIEUW! Maak in een handomdraai je eigen Canon.

Over Mijn Canon

1607-1676 Tijd van regenten en vorsten

Michiel de Ruyter

Héros des mers et la grande marge de manœuvre de la République

Au cours du xviie siècle, la République était en guerre la plupart du temps. En 1648, la Paix de Munster a mis un terme à la guerre de 80 Ans contre les Espagnols. La République n'a pas pu en profiter longtemps. Des intérêts commerciaux conflictuels ont vite mené à deux Guerres anglo-néerlandaises (1652-1654 et 1665-1667). En 1672, la République s'est retrouvée au bord du gouffre en raison d'une attaque commune anglo-française. Toutefois, elle y a survécu et, la décennie suivante, elle a joué un rôle important dans la coalition internationale qui s'est formée pour s'opposer aux ambitions territoriales du roi de France, Louis xiv.

Dans le même temps, les dirigeants des provinces côtières présentaient la République comme une nation marchande et maritime pacifique qui a combattu uniquement avec la plus grande aversion pour protéger ses intérêts économiques. Dans cet autoportrait, les amiraux et les marins étaient les grands héros. Des chansons ont été écrites à leur propos, des livres d'histoire populaires ont décrit leur vie et leurs actes et les batailles navales les plus importantes ont été illustrées sur des peintures et des gravures. Les amiraux qui mouraient au combat étaient honorés par un mausolée impressionnant.

Michiel Adriaenszoon de Ruyter est sans aucun doute le héros le plus célèbre des héros des mers du xviie siècle. Il est né en 1607 à Vlissingen d'un père qui était simple porteur de bière. Très vite, il a été évident que son avenir se trouvait en mer. Après un certain temps à travailler comme cordier pour les Lampsins, la famille la plus riche de Vlissingen, il s'est enrôlé en 1618 sur son premier bateau en tant que second-maître d'équipage. Cela a été le début d'une vie de marin pleine d'aventures. En tant que capitaine de corsaire et de navire marchand, contre-amiral, il a parcouru les mers du monde et a tenté l'aventure. En 1652, il a décidé qu'il avait gagné assez d'argent pour mener une vie paisible à terre. Mais il n'a pas profité de son repos longtemps. Après le commencement de la Première Guerre anglo-néerlandaise, l'Amirauté de Zélande a fait appel à lui. De Ruyter a accepté, mais seulement pour une expédition. Toutefois, cela a été le début d'une nouvelle carrière qui a abouti à la plus haute fonction dans la marine, celle de lieutenant-amiral.

En 1667, au milieu de la Seconde Guerre anglo-néerlandaise, De Ruyter a vécu son plus grand moment. Sur l'ordre de Jean de Witt, grand-pensionnaire de Hollande, il a commandé la flotte qui devait infliger aux Anglais une grande défaite sur leur propre terrain. Le plan a fonctionné. Une grande partie de la flotte anglaise a été anéantie sur la Medway près de Chatham. De Ruyter était honoré comme le nouveau Hannibal.

En 1676, De Ruyter a péri en mer près de Syracuse lors d'un combat contre les Français. Cela aurait dû être son dernier voyage. Un mausolée de marbre a été construit en son honneur dans la Nieuwe Kerk d'Amsterdam à la place de l'ancien maître-autel.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.