XIXe siècle Tijd van burgers en stoommachines

Révolte contre le travail des enfants

Au revoir le travail, bonjour l’école

Au xixe siècle, le travail des enfants était monnaie courante. Les enfants travaillaient dans les champs, les commerces ou les ateliers. Ce n'était pas seulement par utilité, le travail pouvait leur servir d'expérience, mais c'était souvent nécessaire pour augmenter les revenus familiaux. Lorsque les enfants ont également été mis au travail dans les usines pour servir la révolution industrielle, de plus en plus de voix se sont élevées pour protester, tout au moins contre le travail des enfants à l'usine.

La plupart du temps, les conditions de travail y étaient très mauvaises. L'histoire de la fabrique de verre Petrus Regout à Maastricht dont le four fonctionnait nuit et jour est célèbre. La fabrique tournait avec deux équipes devant chacune travailler douze heures. Aux alentours de minuit, des enfants âgés de 8 à 10 ans passaient donc dans la rue à moitié endormis pour aller prendre leur service. Regout ne voyait pas où était le problème. Selon lui, les enfants pouvaient bien manquer d'un peu de sommeil.

En 1860 environ, le travail des enfants est de plus en plus contesté. Les docteurs et les enseignants ont expliqué que le travail n'était pas sain et que la place des enfants était sur les bancs de l'école. Les patrons des usines ont compris qu'ils feraient mieux d'engager les enfants après l'enseignement primaire : les enfants alphabétisés étaient en effet plus utiles à l'usine. Dans le même temps, les directeurs d'usine ont eu moins besoin d'enfants, car les machines effectuaient de plus en plus de travail. Le changement de mentalité s'est également opéré chez les parents. Lorsque leur salaire a commencé à augmenter et que les revenus complémentaires issus du travail des enfants étaient moins nécessaires, ils ont commencé à envoyer leurs enfants à l'école plus souvent et plus longtemps.

Deux lois ont contribué à cette évolution. D'une part, la loi de Van Houten (Kinderwet, 1874) a interdit aux enfants de moins de douze ans de travailler dans les ateliers et les usines, mais cela ne veut d'ailleurs pas dire que le travail des enfants dans les usines a directement été aboli. En outre, ceux-ci pouvaient toujours travailler dans les champs. D'autre part, la loi de l'instruction obligatoire (Leerplichtwet, 1900) a définitivement mis un terme au travail des enfants. Dès lors, les parents étaient obligés d'envoyer leurs enfants à l'école de sept à douze ans. En pratique, la plupart des parents le faisaient déjà. Aux alentours de 1900, 90 pour cent des enfants allaient à l'école.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.