NIEUW! Maak in een handomdraai je eigen Canon.

Over Mijn Canon

1613–1662 Tijd van regenten en vorsten

Le quartier des canaux d’Amsterdam

Extensions urbaines au XVIIe siècle

Sur les vues aériennes et les plans, le quartier des canaux d'Amsterdam est aisément reconnaissable grâce à la forme hémisphérique caractéristique formée par le Herengracht, le Keizersgracht et le Prinsengracht au centre de la ville. La ceinture de canaux est un bel exemple d'extension urbaine hollandaise au xviie siècle. Depuis la fin du xvie siècle, les responsables de la ville et ses citoyens, qui habitaient la riche partie occidentale de la République, ont fait face à des villes surpeuplées, un besoin de logement et un manque d'espace en raison d'un flot de nouveaux arrivants. Une augmentation de l'espace urbain était inévitable ; mais comment réaliser une telle extension urbaine et que privilégier ? Des considérations pratiques ou des principes esthétiques comme ceux formulés dans les tracts populaires à propos de la ville idéale ?

À la fin du xvie siècle, à Amsterdam, le début de l'extension urbaine est réalisé modestement. La grande extension n'a suivi qu'à partir de 1613 quand les trois canaux précités ont été creusés pour rejoindre le Leidsegracht existant ; un nouveau territoire portuaire occidental composé de trois îles rectangulaires a été construit et un nouveau quartier a été réalisé à l'ouest des canaux, le Jordaan. La construction s'est déroulée d'un bout à l'autre selon un plan extrêmement détaillé qui a impliqué plusieurs acteurs : la ville d'Amsterdam, le stathouder, les États de Hollande et le maître-charpentier Hendrick Jacobszoon Staets. Le plan était donc un projet énorme. Des propriétaires ont dû être expropriés, des nouvelles fortifications construites et de l'argent libéré pour financer l'entreprise. Le plan alliait utilité et beauté. Lorsque c'était possible, on utilisait des formes géométriques angulaires. Voilà pourquoi l'extension urbaine présente une utilisation systématique de lignes droites. En outre, les acteurs ont essayé de créer une séparation géographique des différentes fonctions urbaines. Les nouvelles îles occidentales offraient principalement de la place à des chantiers navals et des entreprises maritimes, alors que le Jordaan était un quartier d'habitation et de petits commerces. Les canaux occupaient uniquement une fonction résidentielle. De nombreux palais urbains y ont vu le jour, propriétés des riches marchands, dirigeants de la ville et autres Amstellodamois fortunés.

De 1656 à 1662, les canaux ont été prolongés au-delà de l'Amstel, ce qui a donné sa forme actuelle au centre d'Amsterdam. Pendant les travaux, la logique de la première phase a été respectée : de nouvelles habitations en bordure de canal encore plus belles et plus grandes sont venues décorer cette nouvelle partie. Le passage du Gouden Bocht situé sur le Herengracht peut à cet effet être considéré comme un symbole de la richesse du Siècle d'Or néerlandais.

Ce Siècle d'Or s'est d'ailleurs terminé pendant la dernière extension. La construction de 1662 a donc été trop ambitieuse. À l'est de l'Amstel, les espaces urbains récemment récupérés sont restés étonnamment vides jusqu'à la fin du xixe siècle.

De nos jours, le quartier des canaux d'Amsterdam représente un exemple reconnaissable de l'urbanisme typiquement hollandais : petits espaces, eau dans la ville, innombrables vélos, centre-ville animé. Voilà les caractéristiques d'une véritable ville hollandaise.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.