NIEUW! Maak in een handomdraai je eigen Canon.

Over Mijn Canon

1612 Tijd van regenten en vorsten

Le polder de Beemster

Les Pays-Bas et l’eau

Le polder de Beemster n'est pas inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO par hasard. Ce polder de 1612 est l'illustration parfaite de la victoire des Néerlandais sur l'eau pour disposer d'une grande partie de leurs terres, dans le nord, l'ouest et le sud-ouest. Les Pays-Bas ont été créés par l'intervention humaine sur la nature. Ce phénomène, débutant au Moyen Âge par des conquêtes de terre et des constructions de digues à plus petite échelle, n'a cessé s'intensifier à partir du xviie siècle grâce à l'assèchement de lacs et de tourbières et s'est achevé provisoirement au xxe siècle par la construction du Flevopolder et du Maasvlakte, un port industriel.

En 1607, un groupe de marchands et de conseillers municipaux de la ville d'Amsterdam décide d'assécher le Beemster, alors un grand lac. Ce projet s'annonçait rentable financièrement et pouvait contribuer aux provisions alimentaires de la ville d'Amsterdam en plein développement. Une grande digue solide de 38 kilomètres de long a été construite autour du lac, entourée à son tour par un canal périphérique. Ensuite, le drainage du lac a commencé grâce à 43 moulins à vent. L'ingénieur Jan Adriaenszoon Leeghwater était responsable de la construction et de la mise en place des moulins. Des réseaux de moulins ont dû être construits : des moulins disposés en rangée, toujours un peu plus haut, de façon à amener l'eau du lac graduellement jusqu'au canal périphérique.

En 1612, le lac avait été asséché et la construction du polder a pu commencer. On y a construit des routes, mais aussi des fermes et creusé des canaux d'évacuation et des tranchées. Tout cela a été aménagé selon un plan géométrique strict et méthodique. Le polder de Beemster doit sa renommée à ce morcellement et à cette construction rationnels. Au fil des siècles, la gestion des eaux du Beemster a encore complètement évolué. Pendant longtemps, les moulins à vent devaient faire en sorte que les habitants aient les pieds au sec et que le niveau de l'eau soit adapté à l'agriculture. À la fin du xixe siècle, ils ont été remplacés par des pompes à vapeur, ensuite par des pompes à diesel puis par des pompes électriques. Le Beemster est désormais réparti en plus de 50 parcelles ayant chacune son propre niveau d'eau. En effet, les cultivateurs veulent garder un niveau faible tandis que les habitants veulent maintenir un niveau élevé, parce qu'autrement les fondations des maisons pourraient pourrir. Pour les éleveurs, le niveau d'eau idéal se situe entre les deux alors que les agents de conservation de l'environnement ont leurs propres exigences.

Auparavant, on pompait uniquement l'eau pour éviter les débordements. Désormais, de l'eau douce est également introduite dans le polder du Beemster pendant les périodes de sécheresse. L'IJsselmeer, autrefois le Zuiderzee, est une source d'eau douce de bonne qualité pour l'agriculture.

Un jour, la conquête des terres du Beemster a été réalisée grâce à la force du vent et aux moulins, dorénavant la gestion de l'eau moderne se fait avec l'électricité et par ordinateur.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.