NIEUW! Maak in een handomdraai je eigen Canon.

Over Mijn Canon

1662 Tijd van regenten en vorsten

L’Atlas Maior de Blaeu

Le monde sur une carte

Les atlas et les cartes publiés au xviie siècle par l'entreprise de la famille Blaeu à Amsterdam sont connus dans le monde entier. La République connaissait son âge d'or et Amsterdam représentait le centre continuellement en expansion du commerce international, de la croissance dans les colonies et de la richesse de celles-ci. Dans une telle ville, il y avait les contacts internationaux, les moyens financiers et les marchés pour commencer une entreprise florissante de cartes et d'atlas. Non seulement un bon nombre de marins et de marchands avaient besoin de moyens de navigation fiables, mais beaucoup de citoyens fortunés souhaitaient également voir ce qui se cachait derrière l'horizon. Ils étaient prêts à payer des atlas imprimés en format de luxe ou de beaux globes terrestres et célestes.

Mais ce marché n'était pas tout à fait neuf. À partir des dernières décennies du xvie siècle, des cartographes connus sous le nom de « caertschrijvers » établis à Enkhuizen et Edam avaient déjà cherché à établir des cartes adéquates, pour les marins et les citoyens intéressés, sur la base de modèles étrangers. Willem Janszoon Blaeu a répondu à cette demande avec sa connaissance et son sens aiguisé des affaires. Après un apprentissage auprès du célèbre astronome danois Tycho Brahen, il a ouvert sa propre imprimerie et maison d'édition à Amsterdam. Dès l'impression de ses toutes premières cartes (la première date de 1605), il a surpris grâce à la qualité et aux innovations. Blaeu ne prenait pas les mesures personnellement. Il a développé ses cartes sur la base de matériel cartographique existant complété par les connaissances qu'il retirait de journaux de bord, de récits de voyage et de conversations avec les marins. Grâce à ses cartes et à ses atlas, Blaeu a acquis une réputation internationale.

Après sa mort en 1638, c'est son fils Joan qui a repris l'entreprise. Il est parvenu à développer encore plus la croissance économique de l'entreprise familiale et a publié beaucoup de nouvelles cartes et d'atlas, dont le fameux Atlas Maior commercialisé en plusieurs langues et en plusieurs éditions à partir de 1662. Rassemblant presque 600 cartes et quelques milliers de pages de description, cet atlas en plusieurs volumes représentait le monde de l'époque sur une carte. L'atlas illustrait bien à quel point la connaissance du monde avait augmenté grâce aux explorations et aux contacts commerciaux. Dans le même temps, l'atlas était devenu un symbole recherché de statut social, publié au format folio et à la demande il pouvait être relié dans un cuir coûteux. Les cartes elles-mêmes étaient bien réalisées, mais rarement originales. Elles avaient souvent été publiées longtemps auparavant, étaient parfois dépassées et la plupart du temps n'étaient pas tout à fait correctes. Mais ces défauts ont à peine terni la réputation de l'éditeur. Blaeu avait rendu le monde à portée de mains grâce à son Atlas Maior et de la plus belle des façons possibles.

Voeg toe

Wij zijn altijd op zoek naar toevoegingen om de kennisbank van de vensters te vergroten. Wanneer u een correctie wilt doorgeven of een nieuwe toevoeging wilt aanleveren dan kunt u onderstaand formulier gebruiken.